Réforme des collectivités : les sénateurs PS dénoncent l’intervention des préfets dans le débat

[ Dépèche AFP du 02/02/10 ]

Les sénateurs PS ont vivement dénoncé mardi, lors du débat sur la réforme des collectivités, l’organisation par les préfets de conférences de presse sur la réforme, jugeant “scandaleux” une telle intervention dans le débat.

Réforme des collectivités territoriales“Les préfets ont eu instruction de tenir des conférences de presse pour présenter la réforme territoriale de laquelle nous sommes appelés à délibérer”, a expliqué Jean-Pierre Sueur (PS) dans un rappel au règlement en séance.

“Cela est tout à fait scandaleux” car il n’appartient pas aux préfets d’intervenir dans le débat sur des lois qui ne sont pas adoptées”, a-t-il tonné. “Il appartient au préfet d’appliquer les lois de la République”, a-t-il estimé.

Le sénateur du Loiret a précisé que dans le dossier de presse diffusé par les préfets, il était “indiqué que les futurs conseillers territoriaux seront élus au suffrage uninominal à un tour”.

“Je demande des explications car nous sommes ici justement pour délibérer de ces questions”, a-t-il lancé, interpellant le secrétaire d’Etat aux Collectivités, Alain Marleix, et le président UMP du Sénat, Gérard Larcher. Le mode d’élection des conseillers territoriaux proposé est décrié tant à gauche qu’à droite et doit être examiné dans un projet de loi ultérieur.
“Vous voulez peser sur le débat parlementaire parce que vous savez que les élus rejettent en grande majorité cette réforme, vous voulez l’imposer”, a ensuite renchéri Martial Bourquin (PS, Doubs).

“Tant qu’un texte n’est pas définitivement voté, il n’est qu’un projet ou une proposition, et il ne devient loi qu’après avoir été voté (…) voilà la position du président du Sénat”, a répondu M. Larcher abondant dans le sens des sénateurs PS.

Marleix a en revanche accusé le PS d'”avoir la mémoire courte”, assurant qu’en 1981-1982, Gaston Deferre, alors ministre de l’Intérieur, “avait fait des circulaires aux préfets pour expliquer la politique de décentralisation”.

Le projet de loi de réforme des collectivités devrait être voté tard dans la nuit de jeudi à vendredi ou vendredi. Il restait mardi après-midi plus de 460 amendements à examiner.

En savoir + :

Le Conseil Constitutionnel a censuré l’article 6 de la réforme des collectivités
Tribune libre : le gouvernement fait adopter sa réforme des collectivités
Tribune libre : réforme des collectivités (2ème lecture)
29/06/10 : intervention en séance publique (2ème lecture)
Tribune libre : le combat des socialistes contre la réforme territoriale
26/01/10 : intervention en séance publique (1ère lecture)
Délibération du Conseil Général
Les deux sénateurs charentais lancent un appel contre la réforme

Revue de presse :

Les départements à bout de souffle
Un péril plane sur la Charente
Les sénateurs et des maires en force contre Sarkozy
Nicole Bonnefoy s’inquiète de la parité hommes/femmes avec la réforme
Les deux sénateurs ont entamé leur grande croisade
Le Département à l’unisson
Les sénateurs de Charente sonnent la charge anti-Sarkozy

Communiqués de presse :

Malgré son adoption par le Parlement, la réforme territoriale est un échec (communiqué de l’AMRF)
Le Sénat pourra bientôt faire le deuil de son rôle de représentation des collectivités territoriales (communiqué de l’AMRF)
Adoption de la réforme des collectivités au Sénat (communiqué de l’ADF)
Réforme des collectivités : un texte en lambeaux !
Les sénateurs PS dénoncent l’intervention des préfets dans le débat
Le Sénat vote la création du conseiller territorial
Fillon « n’a pas entendu le désarroi des élus locaux »
Sarkozy, le fossoyeur de la décentralisation
La réforme devant le Parlement avant la fin de l’année
Le PS proteste contre la réforme