RN 10 : Demande d’un échangeur complet au sud de Mansle (suite II)

[ Courrier de Nicole Bonnefoy du 20/05/11 ]

Plan de situation rn10Nicole Bonnefoy répond à M. le Préfet de région suite à la réponse du 11/05/11.

Mansle, le 20 mai 2011

Monsieur le Préfet,

J’ai bien reçu votre courrier daté du 11 mai dernier concernant les éléments de réponse apportés aux carriers GARANDEAU et GSM dans le cadre de la première phase de travaux de l’opération Mansle – Tourriers sur la RN 10.

J’ai noté la proposition qui leur a été faite par la DREAL, avec le maintien du carrefour plan et la suppression des mouvements traversiers.

Cette solution n’est pas satisfaisante pour moi, car elle ne peut être que provisoire ; que l’itinéraire est compliqué, qu’il allonge les parcours, ce qui me fait craindre qu’il ne sera pas respecté avec les conséquences qu’on peut supposer pour les riverains.

Vous m’indiquez par ailleurs que l’étude d’une bretelle de sortie de la RN 10 sens Nord/Sud est en cours mais qu’il ne faut pas sous estimer les contraintes multiples (acquisitions foncières, enquête publique préalable et enfin moyens financiers).

Concernant les contraintes, tel est toujours le cas me semble t’il sur des travaux routiers ! Quant aux moyens financiers, il y a des solutions à explorer. En effet, il me paraît nécessaire que nous puissions nous rapprocher de COSEA et du Groupe VINCI, comme je vous l’ai déjà indiqué.

En effet et cela n’a pas été pris en compte par la DREAL dans l’étude de cette première phase de travaux, COSEA va devoir desservir le chantier de la LGV. L’approvisionnement du chantier viendra du Nord par la RN 10. Où vont sortir les camions ? A l’échangeur au Nord de Mansle, pour ensuite traverser l’agglomération ? C’est impossible ! Il appartient donc de travailler cette question avec COSEA, y compris dans son financement car seul un échangeur complet au sud de Mansle apporte une réponse satisfaisante.

Concernant maintenant l’exploitation de la carrière de Vervant par le Groupe VINCI. Certes VINCI est actuellement sous le coût d’une procédure contentieuse engagée contre l’arrêté préfectoral d’autorisation. Mais, quand sera-t-il si exploitation il y a ? Quelles seront les voies empruntées par les camions (500/ jour) pour rejoindre ou quitter la RN 10 ? Seul un échangeur complet au Sud de Mansle apporte une réponse satisfaisante.
Aussi, compte tenu de ces éléments (Itinéraire compliqué et allongé pour la desserte des carrières GSM et GARANDEAU – Desserte du chantier de la LGV – Exploitation de la carrière de Vervant) et soutenue dans ma démarche par le Président du Conseil Généra ainsi que les élus locaux de ce territoire, je vous demande d’étudier la faisabilité d’un échangeur complet au sud de Mansle. Toutes les conditions me semblent réunies pour permettre cette réalisation.

Dans cette attente et restant à votre disposition, je vous prie de croire. Monsieur le Préfet, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Nicole BONNEFOY

En savoir + :

Courrier : Comment perdre un échangeur complet au sud de Mansle et le désenclavement du centre ville de Mansle ?
Note d’information : Pour un échangeur complet au Sud de Mansle et pour le désenclavement de Mansle
Note d’information : Réalisation d’un échangeur complet au sud de Mansle
Courrier : Réponse de M. le Préfet de région
Courrier : Demande d’un échangeur complet au sud de Mansle (suite I)
Courrier : Demande d’un échangeur complet au sud de Mansle
Question écrite : Moyens accordés au département de la Charente pour moderniser et sécuriser la RN 10 et la RN 141
Diaporama du Plan de Modernisation des Itinéraires de la DREAL Poitou-Charentes
Dossier : Moderniser les routes RN10 et RN 141

Revue de presse :

Mansle dit “non” à tout depuis 200 ans !
RN10 : Mansle se prive d’un échangeur complet
L’échangeur tombe à l’eau
LGV : Des camions indésirables à Mansle
Nicole Bonnefoy persiste et signe
Michel Harmand appelle les élus à bloquer la RN 10
RN 10 : La nouvelle donne