Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Question écrite sur la sécheresse et la solidarité interfilière

[ Question écrite de Nicole Bonnefoy du 02/06/11 ]

Sécheresse et solidarité interfilière

Question n° 18840 adressée à M. le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire.

SécheresseTexte de la question : Mme Nicole Bonnefoy attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire sur les conséquences de la sécheresse pour les éleveurs et la nécessité de renforcer la solidarité entre les filières agricoles.

La sécheresse qui s'abat sur la France depuis plusieurs semaines va avoir des conséquences économiques et écologiques dramatiques. A ce jour, les mesures de restrictions d'eau s'étendent à 54 départements et 42 d'entre eux sont en situation de sécheresse déclarée. Cette catastrophe vient s'ajouter à la crise que traverse le monde agricole depuis plusieurs années et met à mal la pérennité de pans entiers de l'activité agricole.

Les éleveurs sont parmi les premiers touchés avec une baisse significative de la ressource fourragère. En effet, la sécheresse aurait provoqué des diminutions de rendement en fourrage de 50 % dans les grandes zones.

En Charente où la sécheresse est particulièrement rude, la nécessité de mettre en place une solidarité entre la filière végétale et animale n'a jamais été aussi vitale. Or, certains continuent de broyer leur fourrage alors même que les éleveurs n'ont plus de quoi nourrir leurs bêtes. Il apparaît donc indispensable d'interdire dès maintenant, le broyage de la paille. De la même manière, le Gouvernement doit garantir aux éleveurs des disponibilités suffisantes en paille et en céréales pour nourrir tous les animaux et ce, à un prix raisonnable.

Les récentes annonces du Ministre pour faire face à cette crise semblent aller dans le bon sens.

Cependant, elle tient à préciser que le monde agricole ne peut plus se contenter de mesures d'urgence, même si dans le cas présent elles sont indispensables. Il faut qu'une véritable réforme structurelle de notre système ait lieu afin que notre pays puisse limiter et anticiper au mieux les effets des aléas climatiques.

Elle souhaiterait donc savoir comment le ministre entend concrètement mettre en place, une solidarité entre les filières végétales et animales à long terme, tout en empêchant la spéculation sur la paille et le fourrage lors des épisodes de sécheresse ?

En savoir + :

Courrier : Demande de solidarité bancaire pour les agriculteurs
Courrier : Lettre au Président de la République
Courrier : Lettre au Président de l'Association des Producteurs de Lait Indépendants
Question écrite : Sécheresse et solidarité interfilière
Aide d’urgence sécheresse aux éleveurs de Poitou-Charentes
Sécheresse en Charente : Le Département solidaire

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.