09/04/15 : Offre d’aviation d’affaires LE JET à Angoulême

9 avril 2015 | Toutes les actualités

Jeudi 09 avril 2015, présentation d’une offre d’aviation d’affaires “LE JET” devant les décideurs charentais à l’aéroport d’Angoulême.

Le jet à disposition des décideurs. Photo : N. Bonnefoy

Revue de presse

10/04/15 | Article Sud Ouest

Aéroport Angoulême-Cognac : le Jet entre dans la mêlée

Christophe Ducluzeau invente un service de “co-avionnage” pour les entreprises. Philippe Saint-André parraine l’arrivée de cette nouvelle liaison entre Angoulême et Paris.

Philippe Saint-André et Christophe Ducluzeau, dans le cockpit du Cessna Citation II qui a fait escale en Charente hier. Photo : B.R
Philippe Saint-André et Christophe Ducluzeau, dans le cockpit du Cessna Citation II qui a fait escale en Charente hier. Photo : B.R

Jeudi matin, Philippe Saint-André a foulé le tarmac de l’aéroport d’Angoulême-Cognac, du côté de Champniers. Le sélectionneur du XV de France n’était pas là pour effectuer quelques repérages autour d’un pré vert. Mais pour parrainer l’initiative d’un ami, Christophe Ducluzeau, natif d’Angoulême, ex-coéquipier de Saint-André à Clermont-Ferrand. “Dans notre sport, la fidélité reste une valeur refuge”, plaide le sélectionneur tricolore. “Christophe est un ami. Nous nous connaissons depuis le temps où nous étions jeunes et affûtés. Aujourd’hui, je suis là pour lui, pour sa société, parce qu’il a démontré qu’il était capable de réaliser de grandes choses”.

Patron de la PME In Situ, une filiale du groupe Synergies Capital spécialisée dans les ressources humaines, Christophe Ducluzeau a présenté aux décideurs charentais Le Jet, son projet innovant de “co-avionnage” pour entrepreneurs soucieux de rejoindre la capitale au plus vite. Une idée sortie du chapeau grâce à un mouvement de grève des contrôleurs aériens…

L’expérience niçoise

Christophe Ducluzeau raconte : “je faisais le forcing depuis des mois pour obtenir un rendez-vous avec quelqu’un à Nice. Et la veille du rendez-vous, on m’annonce que mon avion est annulé. J’ai alors décidé de me renseigner sur la location d’un jet”. Le prix est rédhibitoire pour un patron de PME. Pas moins de 6 000 euros le voyage. “Qu’allais-je faire ? Rester chez moi et rater une opportunité ou payer ? J’ai appelé des copains pour savoir s’ils étaient intéressés par un week-end à Nice. Les copains sont venus et on a mutualisé l’avion”.

Après plusieurs mois de travail au côté du Syndicat mixte des aéroports de Charente (Smac) et de sa présidente Nicole Bonnefoy, Christophe Ducluzeau a transformé son expérience niçoise en projet “innovant, clair, intelligent et pratique”.

Temps de trajet entre Angoulême et Paris : 55 minutes

Le Jet est conçu comme un club d’entreprises dont chaque membre a la possibilité d’acheter l’un des sept sièges d’un Cessna Citation II chargé de relier par les airs Angoulême et l’aéroport du Bourget, à raison de deux allers-retours par semaine. “L’avion privé est perçu comme un luxe inaccessible. Nous, nous avons l’ambition d’en faire un véritable outil de travail mutualisé, à un prix défiant toute concurrence”. Le Jet proposera trois formules pour 7 à 28 membres escomptés : la formule plein pot à un aller-retour par semaine sur toute l’année pour une entreprise, la formule à un aller-retour par quinzaine (pour deux entreprises) ou la formule à un aller-retour par mois (pour quatre entreprises). Comptez tout de même 590 euros le vol…

“Il ne faut pas comparer avec le prix brut d’un ticket de transport”, assure Christophe Ducluzeau. “En réduisant le temps de trajet à 55 minutes entre Angoulême et Paris, on optimise ses déplacements, on peut caler des rendez-vous supplémentaires, on peut s’éviter une nuit d’hôtel, etc.”

Le Jet compte également séduire par la souplesse d’utilisation de ses services. “Quand un membre achète un siège, il en fait, pour ainsi dire, ce qu’il en veut. Il peut le réserver pour le patron, un collaborateur, un client, un invité et peut changer d’avis jusqu’à 24 heures avant le décollage. S’il n’utilise pas son voyage, nous organisons des échanges avec les autres membres du Jet ou nous nous occupons éventuellement de vendre le voyage en “open””.

Demain Londres

Au Bourget, un VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) attend les membres du Jet afin de rejoindre le cœur de Paris au plus vite. “Pour le pilotage et tout ce qui concerne les vols, nous sommes adossés à une compagnie aérienne”.

Christophe Ducluzeau le sait, le succès du Jet dépendra de la capacité des entrepreneurs charentais à s’emparer du projet. “Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons accéder aux demandes des uns et des autres”, répond-il quand les décideurs charentais s’interrogent sur les horaires fixes ou la destination unique, après avoir vu le clip de présentation dans lequel Sébastien Chabal joue les comédiens…

Le concepteur du Jet, lui, n’a pas choisi la Charente au hasard. “Je suis un enfant du pays. Mais, au-delà de ça, Angoulême est positionné de telle manière qu’il est possible de mettre la ville à une heure de Paris. Je n’oublie pas non plus que ce département, avec l’économie du cognac, a un vrai potentiel“.

Christophe Ducluzeau espère démarrer sa première ligne charentaise, “vers le 1er juin ou le 31 août”. Il ambitionne d’ouvrir une seconde liaison entre Paris et une autre ville de province, mais aussi de développer une offre d’aviation privée mutualisée entre Paris et Londres. […] Article Sud Ouest

En savoir + :

Dossier : Syndicat Mixte des Aéroports de Charente
www.aeroport-angouleme.fr