Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Le Sénat continue la lutte contre la désertification médicale

desert-medical07/02/20 | Tribune libre de Nicole Bonnefoy

Le Sénat continue la lutte contre la désertification médicale

Le 29 janvier 2020 la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable adoptait un rapport intitulé Désert médicaux : l’État doit enfin prendre des mesures courageuses. La désertification médicale est une problématique récurrente, dont la commission se saisit depuis 2013. Depuis 2009, les gouvernements successifs ont fait voter et mis en place quatre lois et deux plans de santé, qui n’ont pas eu d’effet. Les collectivités territoriales, avec des moyens réduits, ont dû prendre des initiatives plus ou moins efficaces pour endiguer le phénomène.

Mais le constat du rapport est lourd. Il soulève que les différentes réformes de santé n’ont pas donné de résultat et montre que la situation s’est même aggravée. En effet, on estime qu’entre 6 et 8 millions de Français vivent dans un désert médical. À long-terme, les conséquences sanitaires, économiques et sociales sont potentiellement désastreuses.

Le département de la Charente n’échappe malheureusement pas à ces réalités. D’après les chiffres de la Direction de recherches, d’études, d’évaluations et des statistiques (DREES), nous avons le 2e département le moins doté en kinésithérapeutes. Notre territoire figure également dans le top 10 des déserts médicaux d’infirmiers libéraux, et la moitié des communes charentaises manquent de sages-femmes. On peut également ajouter le fait que 30% des communes de Charente n’ont plus de médecins généralistes. Ces chiffres ne sont que le reflet du cumul des difficultés d’accès aux soins des Charentais, ainsi que celles des élus locaux qui doivent quotidiennement trouver des solutions pour leurs administrés. En creusant l’écart entre le droit à la santé et la réalité d’accès, la désertification médicale marque une forte rupture de l’équité territoriale et de l’égalité républicaine.

Partant de ces constats et fortes des travaux de deux commissions d’information (2013 et 2018-2020) sur ce sujet, des auditions, la commission aménagement du territoire et de développement durable porte 8 propositions (présentées dans l’infographie ci-dessous) pour réengager l’Etat de manière efficace sur cette problématique d’accès à la santé.
Les trois principales recommandations du rapport sont :

- Le remboursement intégral des téléconsultations sans condition.
- La mise en place de conventionnement sélectif afin d’éviter la concentration de médecins dans les zones sur-dotées
- Associer davantage les collectivités locales aux Agences régionales de santé (ARS)

info-desert-medical

En savoir + :

Rapport d’information de la commission Aménagement du territoire et développement durable
Communiqué de presse de la commission aménagement du territoire et développement durable
La gazette des communes du 19 mars 2019 : Quelles sont les communes les plus affectées par les déserts médicaux ?

Rapport d’information de la commission Aménagement du territoire et développement durable

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.