Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Nicole Bonnefoy écrit au Premier Ministre au sujet de la suppression des contrats aidés, lui demandant de revenir sur cette décision

29/08/17 | Courrier de Nicole Bonnefoy au Premier Ministre

A la suite de l'annonce par le Gouvernement de la suppression des contrats aidés, Nicole Bonnefoy a adressé un courrier au Premier Ministre, lui demandant de revenir sur cette décision dont les conséquences sont particulièrement néfastes.

Monsieur le Premier Ministre,

Depuis l'annonce faite durant l'été, de la diminution voire de la fin des contrats aidés CAE-CUI jugés "trop coûteux" et "inefficaces" par votre Gouvernement, vous n’ignorez pas la grande inquiétude soulevée auprès des publics concernés, des associations et des collectivités.

La brutalité de cette annonce en plein été, sans aucune possibilité d'alternative, engendre pour beaucoup de mairies et de syndicats de mon département, des difficultés majeures, voire des impossibilités d’assurer par exemple, dans des conditions normales, la rentrée scolaire.

Ces emplois, pour une très grande partie, sont affectés à des services publics de proximité que sont les écoles et les structures enfance jeunesse. Ils contribuent de fait et de manière conséquente à la qualité des services publics locaux.

Par ailleurs, de très nombreuses associations de mon département ont recours à ce dispositif, contribuant ainsi au dynamisme de notre territoire et à l’insertion des personnes en difficultés d'emploi.

L'arrêt brutal, total ou partiel des emplois aidés impactera également financièrement les collectivités, déjà soumises à la baisse des dotations de l'Etat. Pour nombre d’entre elles, elles ne pourront pas supporter une nouvelle charge conséquente induite par la suppression des emplois aidés, ce qui les contraindrait sans aucun doute à revoir leur politique éducative et leur offre de services à la population, aux familles, participant ainsi à une dévaluation certaine de l’attractivité de notre territoire.

Aussi, Monsieur le Premier Ministre, je vous remercie de l’attention que vous porterez aux conséquences d'une telle décision, en souhaitant qu'elle soit remise en cause, permettant aux collectivités, aux associations et aux personnes concernées d’assurer leurs missions, leurs compétences, ainsi qu'un soutien à l’emploi des plus fragiles.

Restant à votre disposition,

Je vous assure, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma haute considération.

Nicole BONNEFOY

Dossier :

Courrier : Le Premier Ministre répond à Nicole Bonnefoy concernant la suppression des contrats aidés
Courrier : Nicole Bonnefoy écrit au Président du Conseil Départemental au sujet des conséquences de la suppression annoncée des contrats aidés au sein de la collectivité
Courrier : Nicole Bonnefoy écrit au Premier Ministre au sujet de la suppression des contrats aidés, lui demandant de revenir sur cette décision
Vidéo : Question orale : Emplois d'avenir
Courrier : Nicole Bonnefoy interroge le Premier Ministre sur le devenir du dispositif "Emploi d'Avenir" pour les jeunes

En savoir + :

Les emplois d'avenir sur gouvernement.fr

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.