Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Courrier : STOP aux Poids Lourds en transit sur la RN10

23/09/19 | Courrier de Nicole Bonnefoy à Mme la Préfète

STOP aux Poids Lourds en transit sur la RN10

Madame la Préfète,

Je veux tout d'abord vous remercier pour l'écoute et la qualité de l'entretien que nous avons eue lors du déjeuner républicain en Préfecture d'Angoulême, le 19 septembre dernier.

J'ai pu évoquer auprès de vous plusieurs sujets dont un qui me préoccupe particulièrement, s'agissant du risque routier et sanitaire que présente le trafic poids-lourds le long de la route nationale 10 entre Poitiers et Bordeaux et dont vous avez pu vous-même constater l'ampleur lors de votre déplacement.

Les usagers de la route et les riverains sont excédés et le manifestent à travers une pétition citoyenne qui a recueilli plus de 7000 signatures à ce jour et dont il suffit de lire les commentaires pour comprendre. A cela se rajoutent 126 communes charentaises qui ont délibéré dans le même sens. La presse locale, régionale et nationale s'est par ailleurs largement faite l'écho de cette situation.

Le trafic est si intense avec des poids lourds qui ne respectent ni les distances de sécurité, ni la réduction de vitesse, ni l'interdiction de doubler, que chaque automobiliste qui s'y engage prend un risque pour sa vie. Ainsi, nombreuses sont les personnes qui ne l'empruntent plus ; même les chauffeurs routiers reconnaissent le danger, nommant cette nationale "la route de la mort".

A l'insécurité routière, s'ajoutent le bruit et la pollution atmosphérique mesurés par plusieurs cabinets d'études et qui mettent en danger la santé publique. C'est ainsi par exemple qu'en nord Charente, les agriculteurs engagés dans des cultures dites "tracées" ont pour consigne (dans le cahier des charges de la coopérative) de planter à plus de 300 mètres de la route nationale 10, au regard des métaux lourds que l'on peut retrouver dans les cultures de céréales !

Des territoires comme celui où je vis, en Nord Charente (PETR du Ruffécois) se sont engagés fortement dans la transition écologique, au travers du SCOT, du dispositif TEPOS..., mais ils sont condamnés à voir leurs ambitions réduites voir anéanties du fait des émissions CO2 du trafic poids lourds incessant de la route nationale 10. Tout comme ils sont écartés de la possibilité que leurs donne aujourd'hui la Loi sur les Mobilités, de pouvoir créer une voie dédiée propre, sur la route nationale 10, ce que je peux considérer comme une forme de discrimination des territoires.

Ainsi le trafic poids lourds sur la route nationale 10 a des conséquences en terme de sécurité routière, de sécurité sanitaire, environnementale, sociale et économique y compris pour les finances publiques au regard du coût régulier d'entretien, de réfection des voies et de mobilisation des forces de police.

Bien sûr, nous pouvons rêver de voir les marchandises sur le rail mais cette réponse n'est hélas, pas possible à l'instant. Une réponse est par contre immédiate et ne coûtera rien, pour réduire de moitié ce trafic incessant.

Une réponse de bon sens qui obligerait les poids lourds en transit, ceux qui nous laissent sur les bas-côtés leurs bouteilles d'urine jetées du haut de leurs cabines, ceux qui prennent la route nationale 10 pour économiser quelques euros de péage, ceux qui verbalisés pour avoir enfreints la réglementation routière paient sur place en liquide pour reprendre la route, ....de prendre l'autoroute située en parallèle. Autoroute A10 taillée pour recevoir ce trafic avec sa voie dédiée aux poids lourds et les aires de repos en conséquence.

Lors de notre rencontre le 19 septembre dernier, vous m'avez donné raison sur le fond, prête à étudier une dérogation pour restreindre ce trafic (dérogation tout à fait possible comme cela est déjà le cas sur des portions d'autres routes nationales ou départementales) ou bien une expérimentation.

Aussi, Madame la Préfète, au regard de tous ces éléments qui peuvent vous être sans aucun doute confirmés et précisés par votre administration (DIRA - DREAL - ARS ...), je vous demande de bien vouloir le plus rapidement possible, faire en sorte que les poids lourds en transit n'empruntent pas la route nationale 10 quand ils peuvent prendre l'Autoroute A10 entre Poitiers et Bordeaux.

Je reste bien sûr à votre disposition si vous pensez que mon aide peut vous être utile et je vous prie de croire, Madame la Préfète, à l'assurance de mes sentiments dévoués.

Nicole BONNEFOY

En savoir + :

Courrier : STOP aux Poids Lourds en transit sur la RN10 (courrier du 23/09/19)
Tribune libre : STOP aux Poids Lourds en transit sur la RN10
Pétition : STOP aux poids lourds en transit sur la RN10
Amendement : Projet de loi d'orientation des mobilités (amendement n°748 rec)
Amendement : Loi d'orientation des mobilités (amendement N°1831 de Mme Couillard adopté à l’Assemblée Nationale)
Plans Climats-Air-Énergie Territoriaux des Communautés de communes de Cœur de Charente et Val de Charente

Revue de presse :

Communiqué : Le déroutage des Poids Lourds en transit de la RN10 vers l’A10 mérite 20 secondes "d’intérêt" à l’Assemblée Nationale !
Amendement Bonnefoy : Large plébiscite pour la réduction du nombre de camions sur la RN10
Une pétition pour virer les poids lourds de la RN 10
La sénatrice Nicole Bonnefoy lance une pétition contre les camions sur la RN10

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.