Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Un mois sans téléphone à Vitrac-Saint-Vincent

[ Article Charente libre du 09/02/12 ]

Un mois sans téléphone à Vitrac-Saint-Vincent

Plus de tonalité depuis un mois dans deux hameaux de la commune. Et pas plus d'accès internet.  Aux abonnés absents : France Télécom. Les riverains pestent.

«Vous voyez monsieur, le téléphone, il n'a plus de tonalité depuis un mois. ça a coupé très exactement le 12 janvier. Depuis, plus rien».

Aux «Bos» et à «Champ-Ferrant», c'est le silence total. Accentué par le manteau blanc qui recouvre routes, maisons et prairies depuis dimanche matin. Pour autant, dans ces deux hameaux de la commune de Vitrac-Saint-Vincent, les habitants donnent de la voix. Et ne cessent de pester contre France Télécom et Orange qui jouent aux abonnés absents depuis un mois.

Plus de téléphone, plus d'internet. Dans ces deux hameaux, six familles sont coupées du monde: le «clan» des Tardieu, Franck, le père, Thierry et Eric, les deux fils, et à deux pas, la famille Marjollet, la famille Guyot et la famille Prévotel. «On a tout essayé, décrivent Thierry Tardieu et son frère Eric, avec nos portables, on a fait le 1013, le 1014, le 3900... Parfois on a eu une interlocutrice, deux ou trois minutes, jamais plus. Après, ça coupe systématiquement. On leur dit bien de rappeler sur nos portables, mais jamais personne ne rappelle. C'est incroyable. En attendant, je peux vous dire qu'on explose les forfaits des portables».

Les habitants de ces deux villages ont cru voir la fin de leur calvaire le 19 janvier, quand ils ont vu débarquer une équipe d'une entreprise privée mandatée par France Télécom. «Ces sous-traitants ont inspecté les câbles et les boîtes de notre secteur puis sont repartis en nous disant: "Ce n'est pas de notre ressort !" Et depuis plus rien» déplorent les habitants de ces deux hameaux qui pointent du doigt que toutes leurs démarchent, aussi bien vis-à-vis de France Télécom que d'Orange, remontent bien avant l'arrivée de la neige.

«Ce matin [hier matin, NDLR] on a à nouveau téléphoné, s'amuse Eric Tardieu, et on a dit à notre interlocutrice qu'on allait alerter la presse. Dans les dix minutes qui ont suivi, on a eu un responsable qui nous a assuré que tout allait être réparé pour la fin de la semaine».

Jean-Louis Marjollet, le voisin de Champ-Ferrant, rit jaune : «Tout ne fonctionne pas si mal quand même à France Télécom. La preuve: nos factures de janvier - février sont bien arrivées à nos domiciles». Lui, il l'a depuis huit jours, mais il ne l'a pas encore payée. Chez les Tardieu, c'est prélevé.

Pas d'internet égale pénalités de retard

Pour ces derniers, l'absence de téléphone, et surtout d'internet, est très pénalisant. Associés autour d'un élevage de 550 vaches limousines sur une belle exploitation de 300 hectares, les deux frères et le beau-père de l'un d'eux sont dans l'obligation, comme tous les éleveurs de France de déclarer tous les «mouvements» survenus dans leur troupeau «sous sept jours. Que ce soit la naissance d'un veau, la mort d'une bête, une vente d'animaux... Tout doit être déclaré par internet auprès d'un fichier central. A défaut de quoi on prend des pénalités. En plus, ces pénalités comptent dans le calcul des aides PAC qu'on perçoit. X pénalités pour l'exploitation Tardieu, c'est autant d'aides en moins l'année suivante».

«Finalement dans tout ça, finit par plaisanter Jean-Louis Marjollet, le bon côté des choses, c'est qu'on est peinard avec les innombrables centres d'appels qui vous contactent au moment du déjeuner ou le soir à 21 heures».

Du côté de France Télécom, Dominique Bordas, le directeur régional de la communication, assure qu'«aucun problème sur les équipements électroniques ne lui a été signalé» dans le secteur. En revanche, il indique qu'il s'agit d'un problème sur un câble enterré «qui est hors service». Une demande d'autorisation de travaux a été demandée à la mairie de Vitrac-Saint-Vincent «qui nous est parvenue le 2 février». Dominique Bordas confirme que les travaux vont être réalisés «cette fin de semaine». [...] Article Charente libre

En savoir + :

Réponse : Dysfonctionnements du réseau téléphonique en Charente
Question écrite : Dysfonctionnements du réseau téléphonique en Charente

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.