Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Tribune libre sur la réforme territoriale

23/05/14 | Tribune libre de Nicole Bonnefoy

Tribune libre sur la réforme territoriale

"Pour la dislocation des régions qui sont pour beaucoup, des entités purement administratives et artificielles.
Pour des référendums locaux afin que les français soient associés à l'avenir de leurs territoires."

Le Gouvernement s'engage dans une réforme ambitieuse de notre organisation territoriale. Si l'on peut contester la méthode et le calendrier, la réforme est en marche et qui plus est, plébiscitée par nos concitoyens.

La nouvelle carte territoriale française prévoit des grandes métropoles et des Régions de taille et poids (économiques) de nature à s'inscrire dans l'Europe des Régions.

Élue de Charente et de Poitou Charentes, je plaide avec mes collègues parlementaires pour le rattachement de notre Département à l'Aquitaine. Ce rattachement est pour nous, naturel et nécessaire, pour une somme de raisons différentes. Dans le même temps, Ségolène Royal, ex-présidente de notre région envisage un rapprochement de notre région avec les Pays de Loire.

Je voudrais ici dénoncer un certain nombre d'incohérences :
- tout d'abord que seule l'instance régionale soit à même de décider du sort de l'ensemble de la population, sans être contrainte de tenir compte des avis locaux

- ensuite, que le projet de réforme écarte d'emblée la possibilité de disloquer nos régions actuelles, alors même que la plupart d'entre elles sont pour beaucoup, des entités purement administratives et artificielles.

Si l'on souhaite mettre à plat l'ensemble de l'organisation territoriale française, alors allons-y franchement ! Proposons dans les territoires où les rapprochements sont problématiques, des référendums locaux (la loi nous y autorise). Les français doivent être associés à l'avenir de leurs territoires. Cette "démocratie participative" si chère à certains a aujourd'hui toute sa place dans le débat.

Ne nous arc-boutons pas sur des limites territoriales obsolètes mais construisons une nouvelle carte qui tienne compte des données actuelles : infrastructures, université, recherche, économie et bien sûr, métropôles ...

Construisons, de façon cohérente, logique et intelligente, une France résolument tournée vers l'avenir.

Dossier :

Tribune libre : Adoption définitive du projet de loi "NOTRe"
Tribune libre : Après son adoption par l'Assemblée Nationale, nouveau point d'étape sur le projet de loi "NOTRe"
Tribune libre : Point d'étape sur le projet de loi « NOTRe » après son passage au Sénat
Tribune libre : Une nouvelle carte pour la France et les Charentais ! : Le Parlement adopte définitivement le projet de loi relatif à la délimitation des régions
Vidéo : Déclaration du Gouvernement suivi d'un débat
Tribune libre : L'Assemblée nationale a repris et adopté l'amendement défendu au Sénat par Nicole Bonnefoy
Vidéo : Intervention en séance publique : Délimitation des régions et élections régionales et départementales
Tribune libre sur la réforme territoriale

En savoir + :

Dossier législatif : Nouvelle organisation territoriale de la République
Projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral
Commission spéciale : Délimitation des régions, élections régionales et départementales
Dossier législatif : Délimitation des régions et élections régionales et départementales

Revue de presse :

Communiqué de presse : L'UMP a empêché au Sénat le rattachement du Poitou-Charentes et du Limousin à l'Aquitaine
Communiqué de presse : Amendement défendu par Nicole Bonnefoy et texte rejeté par la commission
Communiqué de presse : Nicole Bonnefoy membre de la commission spéciale
Rattachement à l'Aquitaine : Nicole Bonnefoy va déposer un amendement
Redécoupage des régions : L’avis des internautes

1 Réponses »

  1. Tout à fait d'accord avec votre position. D'abord parce que rien n'est dit des économies annoncées, et qu'une réforme territoriale ne peut pas être une simple addition des régions existantes sans autre critère de cohérence géographique, économique, culturelle,...Par ailleurs, augmenter la taille des feuilles ne réduit en rien le "mille-feuilles" administratif. Enfin l'éloignement de la capitale régionale (laquelle?) ne simplifiera certainement pas la vie des citoyens et des organisations sur le territoire.

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.