Sénateur et Conseillère générale de la Charente

RN10 : Mansle se prive d’un échangeur complet

[ Article Charente Libre du 26/03/12 ]

RN10: Mansle se prive d'un échangeur complet

La commune dit «non» au projet, avançant des arguments de sécurité. Cosea, qui s'apprêtait à financer un demi-échangeur, jette l'éponge La sénatrice Nicole Bonnefoy est en colère.

Les travaux en cours sur la Nationale 10 à Mansle ne déboucheront finalement que sur un demi-échangeur. Photo : CL

Les travaux en cours sur la Nationale 10 à Mansle ne déboucheront finalement que sur un demi-échangeur. Photo : CL

«Nous, on ne voit que les aspects sécurité. La proposition de Cosea ne nous convient pas. Le conseil municipal, unanime, a dit non». Michel Harmand, le maire de Mansle, qui il y a quelques mois brandissait haut et fort la menace de barrer la Nationale 10 pour avoir un échangeur complet à hauteur de Mansle bat en retraite. Non seulement il n'avait pas barré la RN10, arguant d'une rencontre à venir qui pouvait déboucher sur une bonne nouvelle, mais cette fois il se prive d'une option qui ne lui aurait pas coûté un centime.

Résumé des épisodes précédents. Un demi-échangeur est en cours de construction sur la RN 10 à hauteur de Mansle, dans le cadre de l'actuel PDMI (programme de modernisation des itinéraires routiers), échangeur qui va permettre aux usagers venant du sud de pouvoir se diriger vers Saint-Claud et Saint-Angeau sans avoir à traverser Mansle. Et pareil dans l'autre sens.

Voyant le chantier, la sénatrice Nicole Bonnefoy a fait le forcing pour tenter d'obtenir un échangeur complet, permettant aux usagers arrivant du nord d'avoir les mêmes facilités. Désengorgeant de fait le centre-ville de Mansle, par où tout converge, avec les conséquences que l'on devine sur la sécurité et les nuisances.

Un itinéraire alternatif proposé par la municipalité

Réunion après réunion, une solution s'est esquissée avec Cosea, l'entreprise qui va mener les travaux de construction de la ligne LGV, et qui va installer sa base travaux à Villognon, à l'ouest de Mansle. «Sur une période de dix-huit mois, le schéma était celui-ci, décrit Nicole Bonnefoy, les poids-lourds de Cosea empruntaient la rue Paul-Mairat sur 700 mètres à Mansle, de manière à ne pas prendre l'axe central en direction de Luxé. Et de cette rue Paul-Mairat, ils ressortaient au niveau du cimetière pour reprendre la RD739, la route de Luxé. Cosea proposait tous les aménagements de sécurité nécessaires. Dans la foulée, le conseil général était d'accord pour reclasser l'actuelle 739 sur ce nouvel axe. Et surtout, Cosea, en échange, pour faire du «gagnant-gagnant», proposait de prendre à sa charge la réalisation des deux branches manquantes de l'échangeur de la 10. Non seulement Mansle était gagnant, mais c'est tout le territoire, Mansle, Aigre, Saint-Amant-de- Boixe, qui en tirait des bénéfices».

Seulement il fallait l'aval du conseil municipal de Mansle. «On a voulu nous imposer cet itinéraire, on a refusé, confirme Michel Harmand, qui estime cette solution trop dangereuse, «sur cet axe, on a un collège avec 400 élèves, une maison de retraite, une école primaire-maternelle, la caserne des pompiers, l'entreprise des cars Thorin, un supermarché, et bientôt un nouveau lotissement. Ce n'est pas possible d'y voir passer durant deux ans des poids-lourds de 7 heures jusqu'à 21 heures».

Alors la mairie de Mansle a proposé un itinéraire alternatif, qui passe à travers les champs : une piste en terre, provisoire, que le maire estime pouvoir garder, à l'issue des deux ans, pour «en faire un chemin communal». Mais en se privant de fait d'un échangeur complet sur la Nationale 10.

«Une occasion rêvée ratée, déplore Nicole Bonnefoy, qui commente ainsi: «Dans cette affaire, nous aurons perdu un échangeur complet au sud de Mansle réalisé par Cosea, la déviation de la RD 739 proposée par le conseil général (...) afin de soulager plus particulièrement le coeur de Mansle. Mais nous aurons gagné, une piste de chantier dite "piste de contournement" dont nous sommes en droit de nous interroger quant aux problèmes de sécurité qu'elle pose, son opportunité et son devenir. Chacun appréciera !»

La sénatrice a enfin décidé d'informer les élus et les entreprises du secteur, ainsi que l'union patronale de la décision prise par les élus manslois. [...] Article Charente Libre

Dossier :

Dossier : Échangeur complet au sud de Mansle
Dossier : Moderniser les routes RN 10 et RN 141

En savoir + :

Diaporama du PDMI de la DREAL Poitou-Charentes

Revue de presse :

L'échangeur de Mansle sur les rails
Pont ou bretelle : Faut-il choisir ?
L'échangeur de Mansle retrouve ses bretelles
Mansle dit «non» à tout depuis 200 ans !
Mansle se prive d'un échangeur complet
L'échangeur tombe à l'eau
Des camions indésirables à Mansle
Nicole Bonnefoy persiste et signe
Michel Harmand appelle les élus à bloquer la RN 10
RN 10 : La nouvelle donne

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.