Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Situation du parking de la salle polyvalente de Mansle et de la salle d’activité du collège de Mansle

[ Note d'information de Nicole Bonnefoy du 26/06/13 ]

Situation du parking de la salle polyvalente de Mansle et de la salle d'activité du collège de Mansle

mansleComme je suis très souvent interrogée sur l’état du parking de la salle polyvalente de Mansle qu’emprunte tous les jours durant l’année scolaire, les collégiens et leurs familles, ou bien sur le manque criant d’espaces pour les pratiques sportives et culturelles des associations ou bien des jeunes (collégiens, etc…), j’ai souhaité, à l’issue de plusieurs conseils d’administration du collège de Mansle, vous faire partager mon point de vue et de mon action sur les travaux du parking de la salle polyvalente et sur l'état de la salle d'activité située dans l'enceinte du collège.

Salle polyvalente de Mansle

Lors du conseil d’administration du 20/09/12, Madame la Principale de collège de Mansle indique qu’elle s’est entretenue avec Monsieur le Maire de Mansle et que celui-ci lui a indiqué que le goudronnage du parking ne pourra être réalisé qu’après un partenariat avec le Conseil général de la Charente.

Lors du conseil d’administration du 25/10/12, Madame la Principale du collège porte à la connaissance des membres présents, un courrier du Président du Conseil général relatant l’attribution de deux subventions de 40 000€ chacune (80 000€ au total), la première accordée en juillet 2006 (1ère tranche du projet qui comprenait la plateforme et la voirie provisoire du parking) et la seconde en avril 2009 (2ème tranche du projet qui comprenait l’assainissement, les chaussées et les plantations et qui n’a vu à ce jour aucun début d’exécution).

Monsieur le Maire de Mansle explique alors que « la nature du sous sol nécessitait un temps relativement long pour la stabilisation du remblai constituant l’aire de stationnement et qu’il est donc normal que cet aménagement s’inscrive dans la durée ». Il est alors présenté le plan du futur aménagement du parking dont les travaux débuteraient en juin 2013 pour 6 à 8 semaines et une livraison pour la rentrée de septembre 2013. Chacun se réjouissant de cette situation.

Lors du conseil d’administration du 10/06/13, à ma demande, Madame la Principale du collège de Mansle questionne Monsieur le Maire de Mansle, sur l’exécution des travaux du parking.
Dès lors que nous sommes en juin, que ces travaux auraient dû débuter si l’on se réfère aux propos tenus par Monsieur le Maire de Mansle lors du Conseil d’administration du 25/10/12 (8 mois plus tôt).
La réponse de Monsieur le Maire de Mansle est alors : « le dossier de financement de ces travaux n’est malheureusement pas clos, des demandes exceptionnelles de financement ont été déposées auprès de l’Etat, … il n’y a pas de travaux sans financement pérenne ». Monsieur le Maire de Mansle ne sachant pas s’il pourra tenir sa promesse pour une réalisation des travaux à la rentrée de septembre 2013.

Je suis interloquée par cette situation et note qu’en trois conseils d’administration différents en l’espace d’une année, Monsieur le Maire de Mansle a varié trois fois d’explications. Allant de la nécessité de laisser du temps au remblai pour se tasser (7 ans au total puisque le chantier a débuté en 2006), jusqu’à faire porter la responsabilité au Conseil général que je représente sur ce canton alors que celui-ci a octroyé 80 000€ de subvention sur ce projet dont la non exécution ne peut lui être imputable.
Je sais combien les enfants, les familles, les enseignants, les transporteurs, etc… sont exaspérés par l’état de ce parking et ses conséquences. Mais je souhaite que chacun comprenne le pourquoi de la situation.

Salle d’activité du collège de Mansle

Depuis mon élection au Conseil général en 2008, la salle d’activité située dans l’enceinte du collège de Mansle est un sujet de discussions. J’ai souhaité vous apporter les éléments nécessaires à votre compréhension :

La salle d’activité physique présente dans l’enceinte du collège est désaffectée de longue date.

Par ailleurs, l’importance des équipements et terrains de sports disponibles et immédiatement attenants au collège est en totale cohérence avec les besoins de l’enseignement d’EPS.

C’est dans ces conditions que cette salle d’activité devait être démolie il y a quelques années et qu’un permis de démolir avait été obtenu et les travaux programmés.

Le maire de Mansle s’est alors opposé à cette démolition évoquant tout l’intérêt de cet équipement, notamment pour la vie associative locale. Pour autant il a refusé de s’engager dans un partenariat de rénovation conjointe avec le département en vue d’une utilisation partagée.

Il a ensuite évoqué la difficulté de répondre aux demandes locales pour l’utilisation de la salle polyvalente compte tenu de sa saturation par l’occupation scolaire.

Là encore des propositions lui ont été faites permettant l’utilisation modulaire de la salle moyennant des investissements, intégralement financés par le conseil général, et valorisant de façon évidente l’équipement communal, pour une dépense d’argent public modique et répondant aux besoins de tous.

Le maire de Mansle s’y refuse encore : à défaut d’argument, sa seule obsession, indépendamment de toute analyse des besoins, est désormais d’obtenir une dépense aussi importante qu’inutile sur la salle du collège.

Pourtant, la raison et l’évidence sont de voir dans quelles mesures, ce gymnase municipal (et d’intérêt intercommunal) comme la salle polyvalente, peuvent être réhabilités pour correspondre au mieux aux attentes des collégiens mais aussi de tous les utilisateurs (associations, etc…). C’est le cas à Saint Amant de Boixe, à Aigre, à Villefagnan, … où les communes ou communautés de communes ont porté des projets de rénovation, de restructuration, sur lesquels le Conseil général a apporté son soutien financier dans le cadre du Schéma départemental des gymnases qu’il a mis en œuvre.

Lorsque j’ai évoqué cette possibilité avec Monsieur le Maire de Mansle, la réponse a été constante : « notre gymnase et notre salle polyvalente n’ont pas besoin de réhabilitation ; ils correspondent parfaitement aux besoins de tous ».

Il ne peut donc pas être reproché aujourd’hui, au Conseil général, de ne pas avoir soutenu un projet de réhabilitation du gymnase municipal dès lors que la collectivité locale n’en a pas fait la demande et ne le souhaite pas.

Dans ces conditions, vous comprendrez qu’il est particulièrement malvenu que Monsieur le Maire de Mansle indique lors du Conseil administration du collège le 10/06/13, que son Conseil municipal refuse les propositions du Conseil général, concernant les travaux d’optimisation des locaux de la salle polyvalente.

J’ai souhaité porter ces informations à la connaissance de tous, parce que l’action politique demande du sérieux.

Je souhaite que prochainement l’intérêt général et l’intelligence collective l’emportent enfin, pour permettre une réflexion constructive à laquelle le Conseil général s’associera, pour penser l’équipement sportif moderne, optimisé, partagé, correspondant aux attentes de tous, collégiens ou pas, des plus petits aux plus grands.

Tel est l’objectif que je poursuis et sur lequel je reste à la disposition de chacun pour en discuter.

1 Réponses »

  1. Je trouve que c'est une très bonne initiative d'expliquer clairement ce qui se passe. Bon courage.
    Eliane Starosta.

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.