Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Échangeur complet au sud de Mansle : Surcoût des travaux

Échangeur complet au sud de Mansle : Surcoût des travaux

Alors que les travaux ont commencé depuis plusieurs mois, la DREAL vient d'informer les élus, que suite à des surcoûts d'exécution, l'enveloppe de crédits est insuffisante. Nicole Bonnefoy et Jérôme Lambert interpellent le Préfet de Région sur plusieurs points importants, concernant la mise aux normes de la RN 10 au sud de Mansle.

[ Courrier du 17/09/12 ]

Monsieur le Préfet,

Nous avons bien reçu votre courrier daté du 12 août dernier, concernant l’échangeur complet au sud de Mansle et nous vous en remercions.

Vous nous indiquez que votre objectif est bien de poursuivre les études concernant cet échangeur complet, dans la perspective d’être en situation de pouvoir le proposer à l’arbitrage des prochains PDMI. Nous vous en remercions mais pour notre part et permettez-nous de le préciser avec force, nous souhaitons que ce projet soit proposé au prochain PDMI et non dans « des prochains PDMI ».

Concernant maintenant, le demi-échangeur, en court de construction, inscrit au PDMI actuel et figurant depuis de très nombreuses années au contrat de plan Etat Région. Nous ne pouvons accepter que ce chantier se voie amputé de la réalisation d’un ouvrage d’art franchissant la RN 10 par la RD 116, faute d’une mauvaise approche budgétaire et technique de l’Etat.

Vous voudrez bien trouver ci-joint, des documents photos qui vous donnent une idée de l’ouvrage inachevé et que nous devrions supporter en l’état, un certain nombre d’années ! Sans parler de l’aspect inesthétique et des problèmes de sécurité, nous attirons votre attention sur deux points essentiels :
- si cet ouvrage d’art n’est pas réalisé : avec les fermetures des carrefours sur la RN 10, au droit des RD 40 et RD 116, il n’y aura plus d’accès possible vers La Rochefoucauld en venant du Nord par la RN 10. Si ce n’est en traversant obligatoirement tout le centre de Mansle pour accéder à la RD 739. Mansle ne peut supporter ce trafic supplémentaire.
- si cet ouvrage d’art n’est pas réalisé : il y a rupture de la continuité d’une route départementale existante, à savoir la RD 116, avec tous les problèmes que cela suppose.

En conséquence et comme nous vous l’avons déjà précisé dans notre courrier du 16 juillet dernier, il est impératif que l’opération intégrale prévue au PDMI actuel (2009-2014) puisse se réaliser, à savoir :
- Création d’un ouvrage d’art de franchissement de la RN 10 par la RD 116
- Rétablissement de la RD 116
- Création d’une voie de substitution Est de la RD 40 à la RD 739
- Elargissement de la voie Ouest de la RD 40 à la RD 116
- Mise en conformité de la bretelle de sortie Angoulême/Mansle et création d’un giratoire au point d’intersection avec la RD 40.

Il convient pour cela, de voir dans l’enveloppe régionale du PDMI, les crédits qui pourraient être redéployés, sur des opérations non engagées à ce jour dans les autres départements de notre région, pour les flécher vers le département de la Charente, afin de venir terminer des opérations inscrites et effectivement engagées, comme celle au sud de Mansle.

En conséquence, nous souhaitons, Monsieur le Préfet, le plus rapidement possible, faire un point sur l’état de consommation des crédits et des projets réalisables ou pas dans le PDMI régional.

Dans l’attente de votre réponse à ce sujet, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Nicole BONNEFOY
Jérôme LAMBERT

[ Courrier du 16/06/12 ]

Monsieur le Préfet,

Suite à la réunion de la DREAL qui s'est tenue en Préfecture de Charente, le 3 juillet dernier, et après un entretien en particulier avec Madame la Préfète de la Charente, permettez-nous de vous adresser ce courrier afin de vous interpeller sur plusieurs points importants, concernant la mise aux normes de la RN 10 au sud de Mansle.

1°) Dans le PDMI 2009-2014, sont inscrits les travaux sur la RN 10 entre Mansle (au sud) et Tourriers. La consistance de l'opération est la suivante :
- Création d'un ouvrage d'art de franchissement de la RN 10 par la RD 116
- Rétablissement de la RD 116
- Création d'une voie de substitution Est de la RD 40 à la RD 739
- Élargissement de la voie Ouest de la RD 40 à la RD 116
- Mise en conformité de la bretelle de sortie Angoulême/Mansle et création d'un giratoire au point d'intersection avec la RD 40

Alors que les travaux ont commencé depuis plusieurs mois, la DREAL vient d'informer les élus, que suite à des surcoûts d'exécution, l'enveloppe de crédits est insuffisante et qu'il convient de faire des choix entre :
- L'ouvrage d'art de franchissement de la RN 10 par la RD 116, alors que les rampes d'accès au pont sont réalisées !!
- La création d'une voie de substitution Est de la RD 40 à la RD 739.

Cette situation n'est pas acceptable, du fait que cet aménagement routier est prévu de longue date et nécessaire à la sécurité des usagers et des riverains. L'argument invoquant le surcoût de l'opération vient d'une sous-estimation des études par les services de I'Etat et qui ne peut être supporté par le territoire.

En conséquence, nous souhaitons que cette opération routière s'achève telle qu'elle a été inscrite au PDMI. Il conviendra pour cela que des crédits de l'enveloppe actuelle du PDMI soient redéployés vers cette opération, en provenance d'opérations non réalisées à ce jour. Sur ce point, nous souhaitons pouvoir faire un point avec vous, au plus tôt.

2°) Concernant les 2 bretelles entrée/sortie de la RN 10 au sud de Mansle (cf. bretelle 4 et 5), nous notons que la bretelle 5 entrant sur la RN 10 vers le nord doit être réalisée en lieu avec COSEA et ce du fait de l'acheminement des camions pour la LGV, par le passage de la Rue Paul Mairat. Nous nous en félicitons.

Nous regrettons cependant que, par la faute de tergiversations locales, la bretelle n° 4 et le demi échangeur complémentaire soient remis en question. COSEA ayant réorganisé leur approvisionnement de la base travaux de Villognon, privilégiant un accès par le sud, ne rendant plus les bretelles absolument nécessaires.

Pour autant, et ce afin que cette opération globale puisse s'inscrire dans le prochain PDMI, nous demandons que I'Etat :
- poursuive les études de la partie Ouest de l'échangeur complet
- poursuive les démarches nécessaires afin de maîtriser le foncier de la partie Ouest de l'échangeur complet.

En effet, nous avons tout lieu de penser que seules les opérations dont la maîtrise foncière et les études seront engagées, viendront s'inscrire dans le prochain PDMI. C'est à cette condition que sera rendu possible, rapidement, la réalisation de l'échangeur complet au sud de Mansle.

Nous souhaitions vous faire part de nos attentes, et nous restons à votre disposition pour en discuter.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, à l'assurance de nos sentiments les meilleurs.

Nicole BONNEFOY
Jérôme LAMBERT

Dossier :

Dossier : Échangeur complet au sud de Mansle
Dossier : Moderniser les routes RN 10 et RN 141

En savoir + :

Diaporama du PDMI de la DREAL Poitou-Charentes

Revue de presse :

L'échangeur de Mansle sur les rails
Pont ou bretelle : Faut-il choisir ?
L'échangeur de Mansle retrouve ses bretelles
Mansle dit «non» à tout depuis 200 ans !
Mansle se prive d'un échangeur complet
L'échangeur tombe à l'eau
Des camions indésirables à Mansle
Nicole Bonnefoy persiste et signe
Michel Harmand appelle les élus à bloquer la RN 10
RN 10 : La nouvelle donne

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.