Sénateur et Conseillère générale de la Charente

Conseil départemental : La gauche trouve enfin sa voix

14/10/15 | Article Charente Libre

Conseil départemental : La gauche trouve enfin sa voix

Philippe Bouty est le nouveau leader de l’opposition au Département. Photo : P. Messelet

Philippe Bouty est le nouveau leader de l’opposition au Département. Photo : P. Messelet

Michel Boutant à l’étranger. Nicole Bonnefoy au Sénat. Jean-François Dauré absent. Mardi matin, à l’ouverture de la séance du conseil départemental, on pouvait craindre une opposition de gauche orpheline et sans voix, malgré la présence d’un Frédéric Sardin désormais intermittent de l’hémicycle depuis qu’il est devenu conseiller ministériel de Martine Pinville, cet été. Contre-pied: elle s’est trouvée un chef et une boussole en confiant la casquette de leader à Philippe Bouty, le conseiller départemental de Confolens.

Sonnée par sa défaite d’un cheveu en mars dernier, la gauche, qui a tenu le Département 11 ans, semble s’être enfin réorganisée pour tenir son rôle d’opposition au-delà du dossier Chassenon. Des nouveaux, comme Jean-Michel Tamagna, qui s’expriment enfin. Une intervention sur Handibus, le service de déplacement des handicapés en déficit chronique, quelques tacles sur la gestion du Département et le principe de réalité auquel se retrouve confrontée aujourd’hui la majorité de droite.

Depuis avril, on n’avait pas autant entendu la gauche au conseil départemental. "Sur le très haut-débit, vous avez du retard à l’allumage et vous avez revu vos ambitions à la baisse", a ironisé Philippe Bouty avant de dénoncer le "pessimisme que vous entretenez. Ce n’est pas de ce pessimisme dont ont besoin les Charentais."

Le budget repoussé à février

Et du pessimisme, il y en a encore eu, mardi, lors d’une séance consacrée à des ajustements budgétaires. Baisses des dotations de l’Etat, hausse des dépenses sociales etc... Le refrain, débuté sous Michel Boutant et amplifié par François Bonneau est archi-connu.

"Il va falloir faire des choix qui seront douloureux", a prévenu le Cognaçais Jean-Hubert Lelièvre, comme pour mieux préparer le terrain à des coupes claires dans les subventions. Pour faire des choix, l’équipe Bonneau se donne un peu de temps. Le débat d’orientations budgétaires est repoussé au 18 décembre et le budget 2016 ne sera voté qu’en février. "Un débat d’orientations budgétaires repoussé à l’après élections régionales", note Philippe Bouty, pendant que Patrick Berthault, le conseiller départemental de Mansle, trouve que la majorité n’a pas encore trouvé toutes ses marques: "Zéro réunion de la commission très haut débit depuis avril, zéro réunion de la commission environnement, une seule à la culture."

Et malgré une passe d’armes sur les économies envisagées avec l’arrêt des travaux de Chassenon - "on les attend au tournant. On va vite se rendre compte que les économies ne seront pas au niveau annoncé" - l’opposition new-look n’en était qu’à l’échauffement, mardi. "Les vrais choix de la majorité, on va les découvrir aux orientations budgétaires et avec le budget 2016. C’est là que l’on jugera." Et qu’ils s’opposeront. [...] Article Charente Libre

En savoir + :

Site : Groupe des élus de gauche

Revue de presse :

Conseil départemental : La gauche trouve enfin sa voix
Gros sous au Département

Laissez une réponse


Note : Une fois envoyé, votre commentaire devra être validé par le modérateur.